Le vanneau huppé

Vanellus vanellus

Ordre : Charadriiformes

Famille : Charadriidés ;

Taille : 28 à 31 cm
Envergure : 70 à 76 cm
Poids : 150 à 310 g

Longévité : 23 ans

 

Identification
Le plumage du dos et de la queue est vert et paraît noir de loin. Le dessous est blanc avec des sous-caudales châtain. Les pattes sont rose foncé, le bec est noir. Les deux sexes ont un large sourcil clair. En vol, ses larges ailes ont un large bout arrondi, cas unique parmi les limicoles.

Comportements

Il se déplace penché en avant, les Vanneau huppé pattes raides, pour picorer. Il se rassemble en automne et hiverne en grands groupes. C'est un nicheur commun dans divers milieux ouverts, tant à l'intérieur que sur les côtes. Il niche toute l'année dans les trois quarts nord de la France et il hiverne sur tout le territoire.

Lorsqu'il se nourrit dans les prairies en automne et en hiver, le vanneau huppé s'observe fréquemment en troupes bruyantes, parfois mêlées de pluviers dorés et de mouettes rieuses. D'octobre à mars, on peut observer des nuées de vanneaux huppés migrants, fuyants les froids trop vifs. Leurs déplacements complexes sont liés au climat et sont variables selon les régions. Après avoir niché, il forme également de grandes troupes. Les volées de vanneaux sont informes et serrées et leurs battements d'ailes sont plutôt lents. Les grandes troupes denses ont donc un aspect « clignotant » typique même de très loin.

À la saison des nids, le mâle se remarque par son vol de parade acrobatique. Il exécute un vol nuptial spectaculaire pour délimiter son territoire et attirer la femelle. Il combine les ascensions en chandelle, les descentes en piqué et les vols en zigzag. Le dessous blanc brillant de l'oiseau est alors bien visible. Le vol papillonnant de la parade nuptiale printanière est accompagné par un cri plaintif

À l'approche d'un danger, les vanneaux émettent un cri d'alarme. Les jeunes se plaquent alors contre le sol sans bouger, leur plumage de la couleur du sol, constituant un excellent camouflage. Ils restent immobiles jusqu'au signal de fin d'alerte, mais peuvent donc aisément passer inaperçus et être piétinés.

chant : chant caractéristique à deux notes.

 

Habitat

Il fréquente les champs, les prairies, les prés-salés et côtiers. A déjà été rencontré dans les étages subalpins (de 1600 à 2100 m).
Les vanneaux huppés se rassemblent en hiver en énormes groupes sur des zones ouvertes, en particulier sur les terres arables et les marais côtiers. On le trouve dans une grande variété de terres ouvertes au sol nu et à l'herbe rase (dans 70 % des cas).

 

Aire de répartition

Il niche en Eurasie, de l'Europe à la mer du Japon et hiverne en en Europe, en Chine et en Inde. Il est rare dans le tiers méridional de la France et pratiquement absent en Italie.

 

Nidification

Nid : c'est une simple cavité à même le sol, souvent un peu réhaussée pour que l'oiseau en train de couver ait une bonne vue sur les alentours. Le mâle gratte plusieurs cavités parmi lesquelles la femelle en choisit une. Il est tapissé de quelques végétaux.

Ponte : la femelle pond 4 oeufs (chamois clair, striés et mouchetés de sombre) par couvée. L'incubation dure environ 4 semaines. Elle est assurée par le mâle et la femelle. Les premiers oeufs sont pondus entre la mi-mars et avril. Il peut y avoir une couvée de remplacement en mai-juin. Les poussins sont nidifuges. Ils ont leur plumage définitif au bout de 35-40 jours.
Période de nidification : Avril à juin.
Nombre de couvaisons : généralement une couvée.
Nombre d'œufs : 4 œufs fauve clair à brun, fortement taché de noirâtre.
Incubation : 26 à 28 jours (essentiellement par la femelle).

Envol : 35 à 40 jours, mâle et femelle.
Jeunes : Les deux parents se relaient pour s'occuper des jeunes.
Emancipation : 33 jours.
Plumage juvénile : 3 mois.
Première nidification : un an.

 

Migration

Le vanneau huppé est un migrateur partiel. On peut observer de grands déplacements vers l'ouest à travers l'Europe, de juin à l'automne. Les oiseaux d'Europe orientale migrent vers l'ouest. Ils hivernent en France, en Grande-Bretagne et dans la péninsule ibérique.

 

Régime

Le vanneau huppé se nourrit essentiellement de coléoptères, de mouches et autres insectes, mais aussi d'araignées, de lombrics, de mille-pattes et d'autres invertébrés.
Peut également consommer des graines de pins et aussi des graines de diverses herbacées.

 

État des populations

Ce limicole (sur Liste orange) très commun a su s'adapter à une grande variété de milieux, mais depuis les années 70, les populations sont en net déclin, à cause des bouleversements des techniques agricoles : régression des prairies et intensification des cultures céréalières principalement.

 

........................................................................

...............vanneaux en vol groupé .....................................................................................................................parade nuptiale